Presse




Ils sont trois frères palestiniens. Elia Khoury au luth, Bassel Khoury au violon, et le tonitruant Oussama Khoury au qanoun. Quand ils commencent à courtiser, à amadouer et à faire vibrer les cordes de leurs instruments, ils donnent naissance à des airs rêveurs qui emportent vers une ballade musicale sans frontières...../

«Révélation», sorti en 2014. «Révélation», «A walk in the Old city» (une marche dans la vieille cité) «Quick five» (cinq rapide), «Paradise at dawn» (le paradis à l’aube) et «Zyriab», sont le produit ingénieux d’une fusion envoûtante et subtile, qui rassemble dans un plat très original la musique classique, orientale, occidentale, avec des sonorités de jazz, de flamenco et des rythmes de différents continents. Un voyage dans le temps et dans l’espace qui raconte des histoires dans une ambiance gaie et généreuse.

Le tout dans un récital contemporain de toute beauté, marqué par les improvisations percutantes et un jeu inédit de Oussama sur le qanoun, sans oublier les sorties ensorcelantes du percussionniste cubain Igor Sotolongo. Une autre preuve que la musique est la meilleure des langues universelles. Le public qui n’a pas d’ailleurs manqué d’exprimer sa joie, a été vraiment gâté. Installés en France depuis 2002, les Frères Khoury qui se sont associés à plusieurs musiciens du monde, ont donné plusieurs concerts. Ils viennent de produire un deuxième album intitulé «Les aventures du Prince Ahmed», tout aussi original que le premier.

Arslan Selmane